Assurance vie unités de compte : un bon plan ?

assurance vie unités de compteSouscrire à une assurance vie unités de compte est de plus en plus encouragé par le gouvernement et les assureurs. En effet, l’assurance vie, un placement de moyen à long terme, est devenue le placement préféré des Français car elle est très rentable. Plusieurs choix s’offrent alors à ceux qui souhaitent souscrire à une assurance vie : un fonds en euros, avec un capital garanti et un taux d’environ 3% OU un fonds en unités de compte, avec un capital non garanti et une prise de risques à un taux qui peut atteindre les 6% à 7% OU un contrat mixte qui rassemble les deux options précédentes.

Dans cet article, nous allons décrypter ce qu’est une assurance vie unités de compte (UC). Autant le dire tout de suite, elle peut rapporter gros. Vous pouvez trouver les meilleures assurances vie unités de compte grâce à notre comparateur :

► Trouvez la meilleure assurance vie

Qu’est-ce que l’assurance vie unités de compte ?

Une unité de compte représente un support d’investissement pour un type d’actif. Dans un contrat d’assurance vie unités de compte, l’épargne est placée sur différents supports, comme des parts d’actions ou des fonds de placement. Cet investissement en bourse peut être très rentable sur le long terme ; l’assurance vie unités de compte peut faire grandement fructifier l’épargne de son possesseur.

La personne qui a souscrit à l’assurance vie unités de compte n’effectue pas d’investissements directs sur des actions boursières ; toutes les actions financières se font par l’intermédiaire de l’assureur (ou bien d’une société de gestion spécialisée). Lorsque l’on souscrit à ce type de contrat, il faut donc accepter un certain risque de perte en échange d’une promesse de rentabilité en cas de succès. Il ne faut pas oublier que l’assureur ne garantit pas le capital dans une assurance vie unités de compte ; il garantit un nombre d’unités de compte, pas leur valeur.

Contrairement aux idées reçues, il existe de nombreux types de supports pour une assurance vie unités de compte ; il n’y a pas que des actions, même si certains contrats peuvent prévoir jusqu’à 100% d’actions en tant que support. On retrouve également des obligations et des supports monétaires. Souvent, ces supports se côtoient dans un fonds mixte dont la composition varie. Cette diversité permet aux banques ou assureurs de bien choisir dans quoi investir l’argent déposé par les individus dans leur assurance vie unités de compte. De fait, quand les marchés actions sont en hausse, ils investissent dans des actions ; quand les marchés chutent, ils investissent dans un autre domaine. Cela permet ainsi de limiter les risques liés à l’assurance vie unités de compte.

Depuis quelques années, les assureurs et le gouvernement encouragent les souscripteurs à choisir une assurance vie unités de compte, car cela permet d’investir dans les PME et stimuler l’économie française. Pour plus d’informations, le site du Ministère des finances a sorti une note sur le sujet.

Souscrire à une assurance vie unités de compte

assurance vie unités de compteQuand on choisit une assurance vie unités de compte, on peut généralement être présent sur les marchés d’actions pour un coût très faible ; en effet, la plupart des assurances vie unités de compte permettent d’investir de petites sommes pour limiter risques. On peut donc épargner à partir de 100€ par mois, alors que les actions valent souvent beaucoup plus.

L’assuré peut choisir s’il veut risquer un montant important ou non. Généralement, la banque ou l’assureur donne un questionnaire à remplir au moment de la souscription pour pouvoir proposer l’assurance vie unités de compte la plus adaptée au client : c’est l’assurance vie profilée.

Les questions portent sur deux points majeurs : le degré de risque que l’on est prêt à prendre et la part de risque acceptable en vue des revenus, de la durée du contrat et du patrimoine de l’assuré.

Une bonne assurance vie unités de compte doit se faire dans la transparence pour que l’assuré fasse son choix en toute connaissance de cause. C’est même une obligation légale que doit respecter l’assureur.

La majorité des souscripteurs d’assurance vie sont assez réfractaires aux risques. C’est pourquoi les contrats multisupport connaissent un succès grandissant. La présence d’un fonds en euros qui garantit un minimum l’épargne investie en plus de fonds en unités de compte rassure les clients. Ces derniers seront alors plus enclins à pendre des risques avec leur assurance vie unités de compte. Avec un contrat multisupport, l’assuré a plusieurs options qui s’offrent à lui : dynamiser son épargne en transférant des intérêts du fonds en euro vers le fonds en unités de compte lorsque l’environnement financier est favorable, ou encore sécuriser les plus-values obtenues par les unités de compte en les transférant vers le fonds en euros.

Si l’on ne veut pas s’occuper de gérer son assurance vie unités de compte soi-même (par manque de temps, d’intérêt ou de compétence), on peut souscrire à un profil particulier (prudent, dynamique, etc.) qui sera ensuite géré par l’assureur lui-même (ou par une compagnie de gestion).

Notre comparatif assurance vie est basé sur une assurance vie unités de compte en profil équilibré : environ 50% en euros (sans risque) et 50% en UC.

Les avantages de l’assurance vie unités de compte

Si on résume, voici les différents avantages de l’assurance vie unités de compte :

  • Diversité des placements et des stratégies pouvant être mises en place
  • Prise de risques modulable selon le profil et la volonté personnelle
  • Forte rentabilité si on investit bien (le rendement des fonds en euros diminue ; les placements collectifs peuvent rapporter bien plus)
  • Les unités de compte ne sont soumises à l’impôt qu’au moment du rachat du contrat, pas lorsqu’elles restent sur le compte
  • Généralement, l’assuré peut choisir les types de supports sur lesquels il va placer son épargne.

Quels sont les risques associés à une assurance vie unités de compte ?

Il y a trois risques principaux quand on souscrit à une assurance vie unités de compte :

  • Capital non garanti et pertes possibles
  • Rendement non garanti à cause de la fluctuation des marchés
  • Plus-values non garanties d’une année sur l’autre ; on ne connait la valeur finale d’une unité de compte qu’au moment du rachat du contrat (quand on retire une partie ou la totalité de l’argent).

D’un point de vue technique, on peut, à la fin de la durée de l’assurance vie unités de compte, avoir un capital moindre que l’épargne versée. Cependant, si on veut obtenir beaucoup d’argent grâce à notre assurance vie unités de compte, il faut accepter un risque plus grand. En cas de chute des marchés, la valeur des unités de compte peut drastiquement baisser ; il faut donc rester prudent et surveiller les marchés.

Néanmoins, on peut limiter ces risques si on fait attention. On peut investir de petites sommes, du moins pour commencer, et mieux vaut investir dans des unités de compte qui possèdent des actions dans plusieurs sociétés et autres types de placements. Ainsi, la baisse d’une action pourra être compensée par la hausse d’une autre. En diversifiant les supports de son assurance unités de compte, on fait baisser le niveau de risque et on optimise le rendement.

Par ailleurs, si on a un contrat multisupport, rien n’empêche de mettre la majorité de son argent dans le fonds en euros et d’investir une part moindre dans les unités de compte ; cela permet une prise de risques minimale tout en obtenant une meilleure rentabilité de son épargne.

Un autre risque des unités de compte, et plus généralement des assurances vie, est finalement le choix de l’organisme auquel souscrire. En effet, de nombreuses banques ont des frais qui peuvent être rédhibitoires. Les frais de gestion tournent souvent autour de 0,60% pour les fonds en euros et de 0,90% pour les unités de compte. Ce sont les frais sur versements qui sont les pires :  ils varient souvent entre 3 et 5%. Des frais d’ouverture peuvent aussi s’appliquer. A noter que notre comparateur d’assurances vie présente les taux de rémunération nets, et surtout, que nos partenaires n’imposent aucun frais de gestion ou sur versements.

Il faut donc faire très attention à ces frais lorsque l’on choisit son assurance vie. Sinon, on risque de perdre de l’argent inutilement, même sur son fonds en euros.

Comme nous l’avons vu, le fonds en euros reste avantageux malgré un rendement un peu à la baisse. C’est donc lui qu’il faut privilégier lorsque l’on débute dans l’assurance vie, pour être sûr d’avoir son épargne garantie. Rien n’empêche par la suite de souscrire à une assurance multisupport pour se lancer dans l’assurance vie unités de compte et commencer à investir sur des supports plus risqués.

Comparez les rendements

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !