Diversifier son portefeuille afin de limiter les risques

diversifier son portefeuilleDiversifier son portefeuille est une expression régulièrement utilisée dans le cadre de la bourse. En effet, c’est une des principales règles à suivre pour tout investisseur en bourse afin de limiter les risques sur son épargne. Cet adage n’est néanmoins pas seulement confiner à la bourse car il est également conseillé de diversifier ses placements.

Diversifier son portefeuille : les raisons ?

Les marchés boursiers sont particulièrement sensibles à des variations plus ou moins fréquentes, à la hausse comme à la baisse. Il est bien entendu difficile d’anticiper ces variations et donc les risques de perte de valeur de son épargne. Afin de palier à ces variations, il est donc conseillé d’épargner régulièrement afin d’éviter les pics de marché. En effet, un investissement massif de son épargne lors d’un pic n’est pas favorable. Lisser ses investissements permet donc sur la durée de profiter des pics comme des creux de la valeur d’une action. Afin d’être moins sensible à la volatilité des marchés, l’autre règle, encore plus importante, est de diversifier son portefeuille afin de na pas être trop exposé à une seule action. L’objectif étant de diversifier son portefeuille avec des supports financiers assez indépendants les uns des autres afin que leurs réactions ne soient similaires pas corrélées lors des fluctuations des marchés. La diversification n’impose donc pas d’avoir une multitude de supports mais plutôt d’avoir des supports indépendants entre eux.

►Comparer les produits de bourse

Diversifier son portefeuille sur différents secteurs

Dans le passé, certaines conjonctures ou plutôt crises ont eu des répercussions globales sur tous les secteurs d’activité. Cependant, l’ampleur de la baisse, voire de la chute, n’a pas été la même en fonction des secteurs d’activité et des zones géographiques. C’est notamment le cas pour la crise des subprimes de 2008 qui a perturbée l’ensemble des économies mondiales mais dans une moindre mesure les pays émergents. Hormis ces périodes fortement exposées, certains secteurs progressent alors que d’autres non. Il est donc indispensable de diversifier son portefeuille afin de profiter des progressions des différents secteurs d’activités ; et ainsi répondre à cet autre adage : “ne pas mettre tous les œufs dans le même panier“.

Diversifier son portefeuille en fonction du secteur d’activité

Afin de diversifier son portefeuille, c’est la règle clé : choisir des supports dans des domaines d’activité distincts. En voici un exemple tout simple, un investisseur ayant placé toute son épargne fin 2010 sur des entreprises du secteur nucléaire aurait été particulièrement exposé à la baisse de ce secteur d’activité suite à l’accident nucléaire de Fukushima en 2011. D’où encore une fois l’importance de diversifier son portefeuille.diversifier son portefeuille support
En fonction du produit d’épargne qui permet à l’investisseur d’accéder aux marchés, plusieurs choix s’offriront. Au niveau des actions, il est possible d’aller très finement sur le secteur d’activité en prenant en compte les missions et les ambitions de l’entreprise cotée. Sur des fonds packagés et accessibles notamment via le biais de l’assurance vie, les secteurs d’activité seront fréquemment catégorisés :

  • matières premières
  • ressources naturelles, énergies alternatives
  • immobilier
  • biens et services
  • technologies
  • start up
  • petites et moyennes entreprises
  • etc.

Chaque choix a donc son importance, afin de faire le bon, voici quelques conseils de Warren Buffet, investisseur mondialement reconnu.

Diversification géographique de son portefeuille

Les marchés sont en général plus sensibles au secteur d’activité de l’action concernée plutôt qu’à la zone géographique. Néanmoins, pour un même secteur d’activité, certains pays offrent plus forte croissance. Certaines actions ou OPCVM permettent donc de placer son épargne en fonction d’un critère géographique. Néanmoins, comme pour les secteurs d’activité, il est nécessaire d’être attentif. Une zone géographique qui progresse temporairement plus rapidement, sera également plus susceptible à la volatilité.
Les différents choix sur les zones géographiques sont généralement classés par continent : Europe, Amérique du Nord, Amérique Latine, Afrique, Asie Pacifique. Une autre catégorie assez fréqente est celle des pays émergents. Il est bien entendu possible d’aller plus loin dans la personnalisation de son portefeuille en choisissant des actions d’un pays bien spécifique tel l’Inde, la Chine, le Brésil, etc.

Diversifier son portefeuille en fonction de son aversion au risque

Stop aux risquesChaque épargnant est plus ou moins sensible aux risques éventuels de perte de capital en fonction des gains potentiels qu’il peut espérer. C’est ce qui est communément nommé le degré d’aversion au risque. L’investisseur devra alors constituer et diversifier son portefeuille en fonction des risques qu’il est prêt à prendre. De son aversion découlera les supports à privilégier et aussi la part que ces derniers devront prendre dans leur portefeuille. Les obligations, les devises et les fonds euros dans le cadre d’une assurance vie seront moins exposés au risque de perte du capital. Au contraire, les actions et les fonds en unités de compte seront plus exposés à la volatilité des marchés.

Diversifier son portefeuille sur différents produits

Comme vu précédemment, il peut être intéressant d’investir sur des supports différents (obligations, devises,  actions,  OPCVM, trackers, etc.) mais également sur des zones géographiques différentes. Afin d’avoir accès à ce large éventail, il sera nécessaire de jongler entre différents produits boursiers (le compte titres, le PEA et l’assurance vie) possédant chacun leurs particularités et leurs atouts.
Afin de découvrir les spécificités et les atouts de chaque produit, voici nos articles consacrés à ces sujets :

 

Comparez les rendements

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !