Epargne des français : retour sur l’année 2015

Quel est le comportement des français avec leur épargne ?  Quels sont les principaux produits d’épargne des français ? Quelles sont les particularités de l’épargne des français vis-à-vis de leurs confrères européens ? telles sont le questions auxquelles nous allons tenter de répondre.
Pour cela nous nous appuierons essentiellement sur le rapport annuel de l’observatoire de l’épargne réglementée 2015 (OER) qui est une grande source d’informations concernant l’épargne des français.

La composition de l’épargne des français

Les français sont plutôt averses aux risques et privilégient donc des actifs non risqués qui représentent à fin 2015, 62% de leur épargne. La moitié de cette épargne non risquée est placée sur des assurances vie euros. Le Livret A, le placement le plus connu et le plus possédé par les français ne représente que 5.6% du montant de l’épargne. La raison principale de cette part plutôt faible du Livret A dans l’épargne des français  est que malgré un taux de détention de 92%, le montant maximum pouvant être épargné est plafonné à 22 950 € (hors intérêts) ce qui limite l’encours total.

composition épargne des français

Source : Observatoire de l’Epargne Réglementée

Suite au désamour pour le Livret A et son taux à 0.75% , les placements en vogue en 2015 ont été l’assurance-vie, aussi bien pour les supports euros (+2.5% d’encours par rapport à 2014) que pour les supports en unités de compte plus risqués  (+6%). L’autre placement qui a connu une belle augmentation de son encours entre 2015 et 2014 est le PEL avec +11%. Une des raisons de l’attrait du PEL s’explique par son taux particulièrement avantageux vis-à-vis du Livret A pour toutes les ouvertures avant le 1er aout 2016. Mais contrairement au Livret A pour lequel le taux a été maintenu à 0.75% par décision gouvernementale, le taux du PEL a été abaissé à 1% depuis le 1er août 2016 pour toute nouvelle ouverture. Par conséquent, la nouvelle idylle pour le PEL ne devrait sans doute pas perdurer.
Sur le produit plébiscité par les français, l’assurance-vie, l’aversion au risque est également frappante avec une épargne des français placée à 80%  sur des supports euros sans risque. Néanmoins sur l’année 2015, la collecte nette sur l’assurance vie a été supérieure sur des supports en unités de compte (55%) vs 45% pour les supports euros.

épargne des français flux annuel

Source : Observatoire de l’Epargne Réglementée

Depuis la crise de 2008, le montant des placements financiers annuels en épargne des français avait diminué et encore plus en 2013 et 2014. Mais en 2015, le flux annuel des placements financiers a de nouveau augmenté, et ce de plus de 20% par rapport  à l’année précédente pour atteindre 104 milliards d’euros. Cette augmentation ne permet néanmoins pas d’atteindre les résultats du début des années 2000.

 

►Accéder au comparatif des produits d’épargne

En épargne, les français sont plutôt des fourmis comparés aux autres européens

A l’instar des allemands, les français ont un taux d’épargne particulièrement élevé et qui dépasse la moyenne de la zone euro.
Une des raisons de cette épargne plus importante pour les français est que le taux de rémunération de l’épargne des français est bien plus élevé que la moyenne européenne et notamment grâce à l’épargne réglementée (Livret A, LDD, etc.) et aux taux des assurances vies en support euros.

taux de rémunération épargne des français

Source : Observatoire de l’Epargne Réglementée

Le taux de rémunération moyen des dépôts est ainsi légèrement supérieur à 1% en France en 2015 alors qu’il est d’environ 0.5% en Allemagne, Italie, Espagne. A noter que même en France, ce taux est néanmoins en baisse constante. Fort heureusement, l’inflation est également en diminution constante, le rendement net ainsi délivré par un produit d’épargne reste donc toujours positif et plus ou moins attractif.

Epargne des français : l’apport de l’épargne réglementée

L’épargne réglementée correspond aux produits d’épargne réglementés par l’Etat, comme le Livret A, le LDD, le LEP, le CEL, le PEL, etc.
La notion “réglementée” correspondant au fait que l’Etat a fixé une réglementation sur ses produits telle la fixation du taux, les plafonds, la fiscalité, la finalité, etc. ce qui peut rendre les produits plus ou moins attractifs. Dans les temps actuels, les taux sécurisés délivrés par l’épargne réglementée sont plutôt intéressants pour l’épargne des français compte tenu de l’inflation actuelle et du fait que tout argent placé est totalement sécurisé.
C’est notamment une des raisons pour laquelle les français privilégient plus que les européens les placements sans risque et ont un taux d’intérêt associé plus élevé que la moyenne européenne comme nous avons pu le voir précédemment. En effet, tous les pays européens n’ont pas obligatoirement mis en place des dispositifs d’épargne réglementée et pour ceux qui en ont, le portefeuille produits est généralement moins fournis.

Rappel sur l’observatoire de l’épargne réglementée :
L’observatoire sur l’épargne réglementée  (OER) a été créé en 2008. Il publie tous les ans en juillet un rapport qui récapitule les données et les tendances de l’épargne dite « réglementée » de l’année civile précédente.
Pour en savoir plus, sur l’observatoire sur l’épargne réglementée.

Comparez les rendements

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !