Épargne éthique et solidaire contre épargne classique

épargne éthique et solidaireL’épargne éthique et solidaire n’est pas toute jeune mais depuis quelques années cette épargne se démocratise de plus en plus en France.
Dans la suite de cet article, vous allez pouvoir découvrir les définitions de l’épargne éthique et solidaire, leurs différences mais surtout leurs atouts et philosophies afin de vous faire votre propre idée pour envisager vos futurs placements et comment bien épargner selon vos besoins.

Épargne éthique et solidaire : définitions et différences

Et non, contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, l’épargne éthique est différente de l’épargne solidaire !!

Définition épargne éthique

L’épargne éthique correspond à une épargne composée de placements remplissant certaines conditions dites « éthiques ».
A l’origine, l’épargne éthique signifiait principalement que l’épargne n’était pas constituée d’actions d’entreprises dans des secteurs décriés tels que la vente d’armes, la pornographie, le tabac, l’alcool et les jeux en ligne. Avec le temps, la notion  d’épargne éthique, même si l’appellation éthique n’est pas un label fermé comme l’explique la définition du Larousse, a intégré d’autres critères de sélection tels que les entreprises socialement responsables ou attentives au développement durable, etc… mais cela n’en fait pas pour autant une épargne sans risque puisqu’à priori les placements ne sont pas garantis comme dans l’assurance vie en euros par exemple.

Définition épargne solidaire

L’épargne solidaire correspond à une épargne qui permet de financer des projets solidaires via la cession de tout ou partie des intérêts de l’épargnant ou la cession d’une partie de l’argent placé.
Les projets solidaires peuvent prendre plusieurs formes : associations caritatives, associations culturelles, petites entreprises à caractère social, etc.

C’est par exemple le cas du livret Autrement MAIF dont vous pourrez retrouver les détails sur note site ou vous pouvez tout simplement accéder au classement des meilleurs livrets d’épargne et assurance vie :

► Trouvez la meilleure épargne

Les différences

Beaucoup de français font l’amalgame entre épargne éthique et solidaire. Néanmoins et malgré leurs similitudes, l’épargne éthique est différente de l’épargne solidaire.
L’épargne solidaire est en général moins rentable pour l’épargnant que l’épargne éthique, car ce dernier prend le parti d’en céder une partie aux œuvres de son choix. Une autre différence est également que l’épargne solidaire permet éventuellement (selon votre régime fiscal) de vous faire bénéficier d’avantages fiscaux au même titre que des dons que vous pourriez effectuer à des associations caritatives. Dans tous les cas, l’épargne éthique et solidaire est loin d’être la meilleure épargne au sens de la performance de rémunération.

L’épargne éthique et solidaire, plus qu’un produit, une philosophie

Les origines

épargne éthiqueLes origines des Investissements Socialement Responsables sont assez anciennes car elles prendraient leurs sources au début du XVIIème siècle dans la communauté religieuse des Quakers.
Plus récemment, et sur le même principe, c’est la religieuse Nicole Reille qui créa le 1er fonds de placement épargne éthique en France en 1983.
Afin de ne pas galvauder le terme, et ainsi ne pas berner les consommateurs, des sociétés spécialisées suivent de plus en plus près les entreprises considérées comme ISR mais également les fonds labellisés ISR.

Une philosophie

La philosophie est avant tout que votre seul et unique objectif n’est pas le profit. Vous souhaitez être attentif à l’usage de votre argent (l’épargne éthique), voire que votre épargne soit utile et profitable à des projets à vocation sociale, responsable et solidaire (épargne solidaire).
Ces 2 types de produits sont une épargne réfléchie et engagée.

Les atouts

Dans le cas de l’épargne solidaire, vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux par l’intermédiaire d’une réduction d’impôts. Cette réduction dépendra notamment de l’objet du reversement solidaire qui pourra être considéré comme un don. Car il existe une fiscalité du livret d’épargne, de l’assurance vie, des PEA etc… mais qui peut être très allégée avec l’épargne éthique et solidaire.

Une croissance soutenue

épargne solidaireLes montants placés sur des fonds ISR connaissent une croissance soutenue depuis le début des années 2000 avec une forte augmentation depuis la crise financière de 2008 ainsi que l’affaire « Bernard Madoff ».
L’encours ISR est ainsi passé de 3.9 milliards d’euros à 169.7 milliards d’euros entre 2003 et 2013.
Selon une étude Vigeo, la part de marché des fonds ISR est de 4% en France. Il existait en 2014, 957 fonds ISR européens dont 263 sont d’origines françaises.

Où en trouver

Que ce soit pour de l’épargne éthique ou solidaire, les principales banques ou assureurs proposent régulièrement ce type de fonds dans leur portefeuille. Néanmoins, même si de plus en plus de critères sont vérifiés, il conviendra de bien lire les détails du fonds pour identifier s’il correspond à vos attentes et à votre vision de l’éthique et de la solidarité.
Pour les fonds solidaires, définissez bien sur quel principe votre épargne servira les actions solidaires, soit de par leur reversement de tout ou partie de vos intérêts, soit par le versement d’une partie de votre encours. Dans ces deux cas le taux de reversement restera à déterminer.

Comparez les rendements

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !