PERP : franchement à éviter de toute urgence !

PERPPeut-on être plus clair au sujet du PERP ? Nous avions déjà présenté les choses clairement dans notre article sur le plan d’épargne retraite populaire mais nous pensons pouvoir faire mieux : ne prenez pas de PERP.

Comment peut on accoler les mots « RETRAITE » et « POPULAIRE » au PERP alors que ce produit est destiné aux plus hauts revenus et que vous devrez passer à la caisse « imposition » au moment d’en bénéficier !!??
Ce produit est finalement uniquement dédié à la défiscalisation à court terme pour les hauts revenus qui trouveront de toute manière d’autres supports plus adaptés pour bien épargner et répondre à leur objectif de payer moins d’impôts.

PERP : Les principes

Pour expliquer le fonctionnement du PERP en quelques mots, c’est un placement destiné à créer une rente au moment du départ en retraite. La manière dont le PERP vous rapporte de l’argent est la même que celle de l’assurance vie durant la période pendant laquelle vous placez votre argent. L’avantage fiscal est appliqué pendant les versements et non au moment d’en profiter.

perp retraiteAvec le PERP, vous pourrez déduire de vos impôts les versements que vous effectuez jusqu’à 29 626 euros en fonction de ce que vous gagnez et de votre niveau d’imposition.

Mais au moment de déboucler votre PERP pour commencer à en profiter, vous allez subir une double fiscalité. Tout d’abord vous allez payer des cotisations sociales (15,5%). Ensuite, les rentes que vous toucherez seront soumises à l’impôt sur le revenu. Et ce n’est pas tout. Si vous bénéficiez d’aides si vous avez une petite retraite, ces nouveaux revenus seront intégrés à votre revenu de référence et des mauvaises surprises peuvent vous attendre.

Objectivement, si vous voulez préparer votre retraite, il nous parait beaucoup plus adapté de prendre une assurance vie qui a le même type de fonctionnement technique en tant que produit placement mais qui propose une fiscalité dégressive jusqu’à la huitième année qui peut être le moment d’en profiter à la retraite, à l’inverse du PERP. Nous avons écrit un article pour comprendre l’assurance vie et vous pouvez consulter notre classement assurance vie :

► Trouvez la meilleure assurance vie

Si vous voulez connaitre les détails du fonctionnement du PERP, nous vous conseillons cet article officiel du site du gouvernement à ce sujet : fonctionnement réglementaire du PERP

PERP : des retraités mécontents

Le dernier exemple en date de retraité mécontent d’avoir souscrit un PERP est donné par la Voix du Nord du week end dernier. Ce grand quotidien régional a interviewé un retraité très déçu : « Le désarroi d’un retraité imposé deux fois sur ses économies ». Ce qui nous est très bien décrit, c’est la double imposition du PERP :

  • fiscalité PERPpaiement de 908 euros de prélèvements sociaux
  • déclaration de 12 271 euros de revenus additionnels
  • impliquant 609 euros d’impôt pendant 3 mois à la place de 49 euros

Et ce n’est pas tout. Du coup, sa taxe d’habitation a augmenté de 300 euros et son bailleur a augmenté son loyer de 12,82 euros par mois.

Merci le PERP !

Et que vous demandiez aux banquiers qui le distribuent ou aux centres des impôts, la réponse est la même : le PERP est un produit réglementé qui fonctionne légalement comme cela. Circulez, il n’y a rien à voir…

Nous affichons clairement notre position : Privilégiez l’assurance vie au PERP !

PERP : exemple pratique

Même si nous sommes contre ce produit qui ne peut convenir qu’à des hauts revenus qui pourront de toute manière trouver mieux pour défiscaliser, voici un exemple de ce que pourrait rapporter un PERP.

Admettons qu’une personne se mette à épargner 10000 euros par an sur un PERP pendant 15 ans (ce qui fait plus de 830 euros par mois). A 3% de rendement par an, vous aurez cumulé 186 000 euros, ce qui se traduira par une rente de votre PERP de 6700 euros bruts par an. Et en net, vous tomberez à environ 513 euros mensuels.

PERP : Conclusion et recommandation

Si vous avez des revenus confortables (tranche d’imposition marginale au minimum supérieure à 30%) et que vous voulez payer moins d’impôts…vous pouvez prendre un PERP et payer vos impôts à la retraite…

Si vous recherchez un placement sûr pour préparer votre retraite, évitez le PERP et regardez du côté de la meilleure assurance vie.

 

Comparez les rendements

Rédigé par Julien

11 Réponses à “PERP : franchement à éviter de toute urgence !”

par Carlos - 10 janvier 2017 Répondre

Bonjour,

J’ai bien compris tous les inconvénients de la sortie du PERP en rente, y compris en annuités constantes (double imposition, voire triple même puisque, dans tous les cas, on ne revoit jamais la totalité de ce qui a été versé, avant impôt).
Que se passerait-il donc si on ne le déboucle pas du tout (je n’ai vu nulle part l’obligation de le faire) et qu’on le l’abandonne à la succession ?
Merci d’avance

par Lucas - 31 janvier 2019 Répondre

Ce placement permet surtout de perdre son argent. Au moment de la retraite, le capital est bloqué à 80 % et il ne rapporte… plus rien! Les rentes sont dérisoires et ne peuvent pas constituer un complément de retraite décent. En cas de décès, il n’est possible d’obtenir le versement aux proches qu’à condition de minorer la rente et pour une période de 10 ou 15 ans, à moins d’opter pour une réversion qui ampute considérablement la rente. Pour la banque, c’est un vrai jackpot, un pari toujours gagnant sur la mortalité. Plus le souscripteur décède tôt, plus le capital confisqué est important. Tout à fait immoral!
S’ils veulent faire évoluer leur catastrophique image de rapaces, les banquiers devraient éviter de proposer des contrats aussi malsains. La presse spécialisée devrait faire son travail en alertant les épargnants.

par Anis - 1 juin 2019 Répondre

Monsieur,

j’ai lu avec grande attention votre commentaire. Il est incontestable que vous avez ou vous vous êtes mal renseigné. Le produit PERP en fond en euro ne rapporte rien certes. Je vous conseil de vous tourner vers un produit PERP FWU Quant qui vient du LUX., avec des garanties à l’intérieur et surtout hors succession et hors impôts, qui vous seront très utiles.

Et si jamais ce n’est pas une sortie en rente obligatoire mais vous avez le choix entre une sortie capital ou rente.

Bien cordialement.

par Guillaume - 12 juin 2019 Répondre

bonjour ce perp a eu des résultats désastreux sur 2018 : -8%!!!
Pas sur la partie fond en euro qui elle n’a eu qu’un progression faible par rapport à l’ensemble des autres Perp…

par BECKER - 15 février 2019 Répondre

Bonjour à tous,
Je viens de prendre connaissance de votre forum, et je ne peux hélas que confirmer ce que je lis et mettre en garde les futurs retraités tentés par le PERP.
SURTOUT NE SOUSCRIVEZ JAMAIS DE PERP !
Pour me constituer un petit complément de retraite, j’ai fait l’énorme erreur de prendre un PERP, et j’ai beaucoup placé dessus en toute confiance.
J’ai pris ma retraite il y a un peu plus d’un an, et je ne peux que constater tous les prélèvements sociaux et les impôts que l’on me ponctionne avec ce PERP, très très largement supérieurs aux petites réductions d’impôt dont j’ai pu bénéficier à la souscription et lors des versements. J’estime que 30 % environ de mon capital placé part en prélèvements de toutes sortes, je suis écoeurée, c’est un véritable racket.
Ma conclusion: le PERP est une arnaque de l’état, qui spolie ainsi les retraités en utilisant la logistique des banques.
Cordialement.
Elisa.

par Patrice N. - 19 mars 2019 Répondre

Oui une très grosse arnaque pour les petits épargnants , j’ai placé 100.00 euros depuis 2014, j’ai 65 ans je suis en retraite depuis 4 ans. Je n’ai pas encore débloqué ce PERP, j’attends 70 ans date limite, ou de décédé avant pour que mon épouse récupère la totalité du capital. Serte j’ai défiscalisé 15000 euros sur 15 ans et je vais pouvoir récupérer 20% en capital soit 20000 euros. Au final je vais recevoir une rente mensuelle de 160 euros avant impôt, avec un capital garanti sur 20 ans et une réversion à mon fils. faîtes le calcul reste 80000/160 = 500 mois soit 41 ans espérance de vie. Non merci même si je vie 111 ans (que je me souhaite) j’aurai juste récupéré mon capital. A ce jour avec 100.000 euros vous partez dans l’immobilier un F2 par exemple loué 300 par mois, je vous laisse faire le calcul (300x12x41= 147600 euros moins impôt et charges soit 90.000 euros + n’oublions pas le capital ré indexé 135000 euros que vous laissez à vos enfants. Il faut ce battre. Le ministre de l’époque Mr FILLON a fait un beau cadeau aux banques aux assurances et aux très très riches, comme dab Sincèrement.

par Marc - 3 mai 2019 Répondre

De mon analyse, il me semble que le Perp peut être intéressant pour baisser les impôts au moment de sa souscription. En effet, à la retraite, le taux d’imposition devrait baisser. Toutefois, je rejoins les avis de tous sur le fait que les rentes sont ridicules et ne rembourseront jamais le capital versé. Par contre, j’ai lu qu’on pouvait tout débloquer en capital si les rentes sont inférieures a 40 euros par mois. C’est peut être la solution ? Mettre peu sur plusieurs Perp ?

par Morel - 6 septembre 2019 Répondre

Bonjour. Je n’ai jamais trouvé le PERP intéressant pour toutes les raisons évoquées ci-dessus et notamment sur le fait que l’on ne connaît pas le montant de la rente. Les gens imaginent alors des sommes importantes versées chaque mois alors que rien n’est contractuellement écrit. Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

Qu’en est-il du nouveau PER ? Là aussi, que doit-on en penser ? Et que doit-on penser de la fiscalité ? Imaginons que je place 1000 pour bénéficier du crédit d’impôt. Je peux donc enlever une somme de mon impôts sur le revenu. Mais je ne comprends pas alors la fiscalité en cas de sortie en capital. Si la somme de 1000 n’a pas beaucoup progressé et au bout de quelques années, malgré les belles promesses initiales, il reste un capital de 1005 (au moins je n’ai guère perdu…). Si je comprends bien, je devrai intégrer 1005 à mon IR pour le calcul de mon IR ??? Sauf que dans les 1005, il y avait 1000 sur lesquels j’avais déjà payé des impôts !!! Si je conserve une bonne retraite, mon taux d’imposition restera assez élevé et donc ce que je payerai en IR à la retraite ne sera pas compensé par le gain d’impôts au début. Bref, si je comprends bien, quel sera l’intérêt du PER ??????

par patrick - 20 février 2020 Répondre

oui une sacré arnaque, moi j ai versé7700€ et au rachat mon assurance me verse la somme de 6500€ a ma retraite pendant toute la durée je n es rien défiscaliser car je n étais pas imposable c était donc une épargne pour ma retraite . j ai perdu 1200€ et la en plus je vais être imposable car il va falloir que je déclare 6500€ au impôt de vrai arnaque !!!!

par barreau - 6 mai 2020 Répondre

Nous avons été victime de l’Arnaque du PERP au Crédit Mutuel…On avait placé 3×4000 euros….soit 12000€
Ayand de toutes petites retraites ….nous pensions prendre 150 euros par mois…IMPOSSIBLE (pas plus de 40 euros par mois)…il fallait vire jusqu’à 95 ans tous les 2 pour récupérer nos 12000
On a demandé le remboursement et on a retouché 8664????
et cette année le crédit mutuel a redéclaré une somme 11000€*…on es perdu ..;combien va-t-ton perdre????
sis suelement nous n’avions jamais souscrit ce plan : grande escroquerie ,qui nous tracasse BEAUCOUP

par CHRISTINE - 31 juillet 2020 Répondre

Je viens de prendre ma retraite le 1ER MAI 2020, j’ai épargné difficilement sur un PERP conseillé par mon employeur en 2011, pour arrondir ma retraite – à ce jour j’ai épargné 29000 euros – je viens de demander la liquidation de mon PERP, et il me propose plusieurs options soit dans le meilleur des cas et sans reversion pour mon mari, la somme de 1000 euros par an sachant que l’état va prélever 10.1 %, je souhaite que mon mari bénéficie de ma rente le montant est donc réduit à 770 euros/an pendant 20 ans – les 10.1 % que l’état va prélever je vais donc toucher 690 euros/an soit au bout de 20 ans 15 000 euros soit la moitié de mon épargne..je suis effondrée.. j’ai perdu 29 000 euros..

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !