Epargne de partage: c’est faire une bonne action

épargne de partageL’épargne de partage fait partie de la famille de l’épargne solidaire. Comme son nom l’indique, le principe repose sur le fait de partager tout ou partie de son épargne sous la forme de don. Le don devant bien entendu être destiné  à une association ou à une fondation et non pas à un de ses enfants ou autre membre de sa famille.

Le premier produit d’épargne de partage n’est pas tout récent, car sa création remonte en 1983. Il fut créé par le Crédit Coopératif particulièrement actif sur ce créneau. C’est un FCP (Fonds Commun de Placement) nommé “Faim et développement” qui est  d’ailleurs toujours actif aujourd’hui. Il a pour vocation de lutter contre la faim et la pauvreté dans les pays du Sud. A noter qu’en plus d’être le premier fond de partage en France, il fut aussi le premier en Europe. A ce jour, plus de 23 millions d’euros ont été donnés via ce fonds.

Différences entre épargne solidaire et épargne de partage

L’épargne de partage fait partie de la gamme d’épargne solidaire. La finalité est néanmoins tout autre. En effet, l’épargne solidaire consiste à ce que son argent soit placé dans des fonds solidaires, c’est-à-dire que l’épargne soit investie dans l’économie dite “solidaire”. Cette épargne peut être rémunératrice et les plus values restent propriété de l’épargnant. Au contraire, l’épargne de partage consiste à reverser une partie plus ou moins grande de ses intérêts sous forme de dons à des associations ou à des fondations.

L’épargne de partage est donc bien plus impliquant.

Pour chaque produit d’épargne de partage, c’est la banque, voire l’épargnant, qui choisit les organismes pouvant bénéficier de dons.
Par contre, le taux de partage consenti est à décider entre l’épargnant et la banque. Cette dernière proposant  plusieurs options de reversement qui correspondent en général à un taux de reversement des intérêts perçus sous la forme de dons. Par exemple, pour le Fonds “Faim et développement” du Crédit Coopératif, il est possible de choisir entre un don de 50% ou 75% des plus values annuelles réalisées.

Les produits de l’épargne de partage

Au même titre que l’épargne traditionnelle, l’épargne de partage peut soit être placée sur des placements sans risque, soit prendre la forme de placements financiers plus ou moins risqués.

Les supports sans risque prennent souvent la forme de livrets de partages.
Sans être exhaustif, voici quelques livrets de partages reconnus :

Les livrets de partage peuvent également prendre la forme de livrets réglementés, tel le Livret A. C’est le cas au Crédit Coopératif qui propose le Livret A comme Agir.

Hormis les livrets de partage, il existe aussi de l’assurance vie de partage avec le choix de supports en unités de compte ou fonds euros.

Epargne de partage : fiscalité des dons

Comme tout autre don, les dons qui sont réalisés via l’épargne de partage permettent de bénéficier d’une réduction d’impôts.
Si le don est destiné à un organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique, 66% des montants des dons sont déduits de l’impôt sur le revenu dans la limite annuelle de 20% du revenu imposable.

Souscrire à de l’épargne de partage

En France en 2015, l’épargne de partage a permis 5.32 millions de dons. Ce chiffre reste très faible comparé au montant total de l’épargne des français, mais aussi par rapport au montant total des dons effectués chaque année.
Pour souscrire à de l’épargne de partage, il est nécessaire de déterminer la part des dons que l’on souhaite effectuer puis de choisir l’acteur qui soutient ses valeurs. Les associations à qui sont destinés les dons peuvent aider dans le choix du produit.
Le Crédit Coopératif est le précurseur et reste l’acteur de référence sur le marché français. Il considère d’ailleurs que pour son épargne de partage au moins 25% de la rémunération de son épargne doit être reversée sous la forme de don à une association. Il propose plusieurs produits en ce sens.
La première étape est de déterminer la finalité de son épargne (cf ci-dessous) :

épargne de partage crédit coopératifPuis vient le choix du type de support et du ou des destinataire(s) du don. Par exemple, pour son Livret Agir, le Crédit Coopératif propose le choix entre 24 associations : Médecins du monde, Handicap international, France nature environnement, etc.label Finansol

Afin d’aider les épargnants à orienter leur choix d’investissement vers des produits plus solidaires, le label Finansol a été créé afin de faciliter l’identification des produits de cette catégorie.
Retrouvez la liste des produits solidaires sur www.finansol.org

►Comparer les produits d’épargne

Comparez les rendements

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Epargne !